COMPTE RENDU FCPE DU CONSEIL D’ECOLE (Ecole maternelle Jean Jaurès)

Objet :       Premier conseil d’école   année 2012 2013                            date : 22/11/2012

 

PARTICIPANTS

DIFFUSION

Présents :

Education Nationale :

-       Mme Sammut,

-       Mme Legras,

-       Mme L’Harridon,

-       Mme de Oliveira,

-       Mme Lagouarde

Mairie :

-       M. Boulanger, Elu délégué aux affaires scolaires, à l'éducation et aux finances

-       M. Dubernet, Responsable du Service Scolaire et Education 

-       Mme Beaupied, ATSEM, classe 2 de Mme Legras

-       M. Dourthe, Directeur des Services Techniques

Représentants des parents d’élèves

-              3 parents élus Parents Bénévoles

-              4 parents élus FCPE

 

Diffusion :

 

-       Parents d’élèves élus

-       Parents d’élèves

 

POINTS ABORDES

SUITE A DONNER

 

  1. Les caractéristiques de la rentrée 2012 :

 

-       En Juin, des demi-journées passerelle entre les structures municipales d’accueil des petits et l’école pour les futurs élèves de petite section ont été organisées ainsi que pour les enfants et parents non concernés par ces structures.

-       Une rentrée échelonnée pour qu’une demi- journée soit consacrée exclusivement à l’accueil des nouveaux élèves dans l’école a également été mise en place.

 

-       Répartition par classe de l’école :

 

 

Classe 1

Classe 2

Classe 3

Classe 4

Classe 5

TOTAL

 

Mme Sammut

Mme Legras

Mme L’Haridon

Mme de Oliveira

Mme Lagouarde

 

TPS

 

 

 

 

 

0

PS

15

15

14

 

6

50

MS

14

14

14

 

 

42

GS

 

 

 

29

24

53

TOTAL

29

29

28

29

30

145

 

En moyenne 29 élèves par classe, avec une répartition homogène des classes d’âges.

-       L’effectif est trop important pour pouvoir accepter de tous petits (nés au 1er trimestre 2010)

 

-       La communauté éducative s’est vue amputée de 2 rééducatrices (éducative et scolaire) sur l’équipe du RASED. Seule la psychologue scolaire reste à disposition des enseignantes pour leurs élèves.

 

-       Une assistante de vie éducative, (AVS) relevant d’un contrat du conseil général, est présente depuis la rentrée sur l’école pour accompagner un élève présentant un handicap, elle tient aussi le rôle d’employée en vie scolaire (EVS), 8 heures par semaine.

 

-       Forte mobilisation pour l’élection des parents d’élèves : 61% des parents ont en effet voté pour les représentants des listes FCPE et Parents Bénévoles :

La liste FCPE a obtenu 3 sièges de titulaires

La liste Parents Bénévoles,  2 sièges de titulaires.

 

 

 

  1. Le temps péri -scolaire : la restauration et la garderie.

 

a)    La restauration :

-       Changement de prestataire pour la cantine, Elior remplace Sodexo. Dans l’appel d’offre, il est à noter que le coût du service n’était qu’un critère secondaire pour le choix du prestataire. La mairie a en effet valorisé la proximité des fournisseurs, le critère du 20% bio, étagé sur les différents repas de la semaine et les animations proposées par le prestataire.

-       110 enfants en moyenne déjeunent à la cantine, soit 82% des enfants de l’école. Au vue du nombre important d’enfants, une adaptation a été entreprise l’an dernier, en passant de trois à deux services. Ce mode de fonctionnement est encore d’actualité. Une réflexion auprès des ATSEM a été lancée pour tirer un bilan de ce fonctionnement.

-       Mais la question qui se pose concerne les petits qui ne mangent qu’à 12h, en raison de l’organisation du personnel (les petits demandant plus d’attention, un passage au WC et un accompagnement à la sieste en suivant), mais aussi de la nécessité de coucher les petits sur le temps de la digestion.  

 

 

 

-        

-       Pour des questions d’hygiène et d’organisation, la directrice demande à la mairie une 2eme machine à laver car l’actuelle sert à la fois au primaire, à l’élémentaire et au centre de loisirs. Elle fonctionne en permanence mais le lavage des jouets est impossible à gérer, il est donc fait à la main par le personnel de la mairie

 

 

b)    La garderie :

L’accueil péri- scolaire a lieu de 7 h à 8h20 et de 16h30 à 19h15. Peu d’élèves sont  « oubliés » le soir.

L’utilisation d’une carte pour réserver ou valider les repas pris à l’école ou l’accueil péri -scolaire est très efficace.

 

En revanche, lorsque les parents oublient de cocher sur le panneau devant la classe, ou changent d’avis au cours de la journée, il faut pouvoir réagir très vite. Il n’y a ni secrétaire ni standard à l’école et la directrice n’a pas accès au téléphone depuis sa classe et ne peut se permettre pendant de sortir pour y répondre. Elle est déchargée uniquement le mardi. Cela semble être un problème quotidien et pesant pour la communauté éducative.

Le conseil d’école s’est indigné et fait la demande explicite aux parents d’êtres attentifs au collectif et à l’organisation globale de la journée d’école car cela concerne tous les enfants!

 

c)    Les propositions d’animation :

-       Une réflexion  à la FCPE est en cours en ce qui concerne un coin lecture pendant la garderie du soir ; en effet, la municipalité serait prête à nous laisser disposer d’une salle pour que des parents animent un coin lecture, le soir. La question du statut a été posée, une association pourrait voir le jour pour conventionner avec la mairie.

-       Projet de pedibus en cours de réflexion à la FCPE ; projet qui a  été initié par la mairie puis a avorté, il y a quelques années, faute de mobilisation et de participants mais qui est de nouveau à l’ordre du jour, tant pour son côté convivial, qu’environnemental, mais aussi pratique pour désengorger le parking,  et intelligent pour favoriser l’exercice physique des enfants.

 

  1.  Les travaux et les projets en liaison avec la municipalité : équipement et aménagement des locaux, la cour de récréation.

 

a)    Dépenses communales (petit rappel) :

 

Il existe 3 types de budget : 

 

Le budget fournitures : le budget fournitures s’élève à 32 € par élève. Il est quasi constant depuis trois ans, comme les autres budgets municipaux d’ailleurs et comme pour d’autres communes, avec des écarts qui s’expliquent en fonction de la distribution démographique, géographique et du volontarisme local.

La mairie est également engagée pour la restauration scolaire, l’accueil périscolaire, les locaux, leur aménagement et leur entretien, les services de bus, les animations et festivités, le nettoyage, l’hygiène, les produits pharmaceutiques,  bref, tout ce qui n’est pas de la sphère de l’enseignement pur.

L’éducation représente le poste budgétaire le plus important de la commune.

Le budget direction

Le budget dotation amputé par l’utilisation commune des locaux de l’école par les élèves et le centre de loisirs, le mercredi et les vacances scolaires : certains matériels ont été achetés par la coopérative scolaire (payée par les parents), utilisés hors temps scolaire, et détériorés. Leur remplacement est très coûteux.

 

b)    Les travaux demandés par l’école à la municipalité.

Les travaux demandés par l’école à la municipalité, ainsi que la réhabilitation de la cour de récréation a fait l’objet d’un débat animé de part et d’autre.

La directrice insiste sur la quantité importante de travaux d’entretien non réalisés.

M. Boulanger explique que les budgets, chaque année baissent, que la commune de Léognan est une commune plutôt pauvre avec une population d’administrés plutôt favorisée. Le recrutement d’un « Michel Morin », homme à tout faire qui se rendrait disponible pour tous les menus travaux et l’entretien des écoles, est en cours : la dernière recrue a quitté son poste, sans préavis, en mars 2012.

La mairie et ses représentants expliquent également que la cour a pourtant été refaite au mieux, le projet de rénovation complète élaboré par les enseignants en 2010/2011, étant, selon la mairie, trop coûteux.

Or se pose toujours la question de l’ombre dans cette cour, quasi inexistante en période estivale. Mrs. Dourthe et Boulanger insistent sur le fait que les arbres ont été, cette année, taillés afin de favoriser l’ombre. Le préau ne semble toujours pas à l’ordre du jour dans les projets de la mairie.

Par contre, il a été confirmé que des grilles seraient posées autour du pied des arbres pour éviter que les enfants ne jouent avec la terre et qu’un jeu serait installé dans la cours.

 

 

Le signalement de l’état de délabrement du transformateur électrique du groupe scolaire J. Jaurès a été soulevé par un parent FCPE. Il invite la mairie à se saisir rapidement de ce chantier car cela peut être très dangereux, quitte à demander le passage d’un bureau de contrôle pour faire accélérer l’intervention d’ERDF, propriétaire du transformateur.

Problèmes des pulvérisations du château Larrivet Haut-Brion sur temps scolaire :

Des membres de la FCPE et des représentants de la mairie ont  rencontré, en juillet dernier, le directeur général du château, M. Lemoine, ainsi que son directeur de culture, M. Ganche.  La discussion a été fort constructive puisque M. Lemoine s’est engagé à ne pas pulvériser sur temps scolaire, mercredi compris.

Une deuxième rencontre a eu lieu mi-novembre, entre des représentants de la FCPE et M. Lemoine, afin évoquer le financement d’une haie. Cette dernière permettrait de limiter, autant que faire se peut, la propagation des embruns de pesticides en direction de l’école et du futur centre de loisirs.

L’association « "Arbres et Paysages en Gironde", association financée par le Conseil Régional et Général, a établi, à la demande de la FCPE, un devis. Le Conseil Régional fournit une subvention à hauteur de 40%. M. Lemoine accepte de financer les 60% restants.

En outre, un projet pédagogique, en lien avec l’école, est proposé par la dite association, autour des  essences utilisées et de la plantation en elle-même.

 

4- Le règlement intérieur, les rythmes scolaires

 

a)    Le règlement intérieur :

Il a été quelque peu amélioré et corrigé. L’ensemble du conseil d’école a validé les modifications.

 

 

b)    Les rythmes scolaires :

Les orientations municipales sont les suivantes : une fois la réforme mise en place, une concertation sera organisée par la mairie et sera mis en place un comité de pilotage.

 

La commune de Léognan souhaite dès la rentrée 2013-2014 mettre en place la semaine des 4 jours ½.

Il va de soi que ce changement aborde un nombre important de questions quant à l’animation  périscolaire, la matinée retenue (mercredi ou samedi), l’organisation de la fin des cours à 15h 45, du mercredi après-midi, etc…

 

5- Les projets de classe, d’école, dates à retenir.

 

Le thème de l’année est l’eau, à l’initiative de la municipalité. 

 

Déclinaison municipalité : spectacle à l’école, visite exposition, intervention d’une illustratrice. Carnaval autour de ce thème

Classe 2 : correspondance avec une autre école :

Visite exposition sur la famille à la communauté de communes de Montesquieu

Visite festive inter générations 

Concert au Fémina de Bordeaux

Autres projets : danse traditionnelles, agence de l’eau, autres propositions ouvertes.

Concert de noël en deux temps pour que tous les parents puissent entendre leurs enfants ou au moins les voir !

Projet bibliothèque : mise à jour de la base est faite grâce à l’AVS. Les parents d’élèves FCPE attendent la fin de cette mise à jour afin de réaliser un référencement et un étiquetage des livres. Ainsi, les enseignants, qui le souhaitent, pourront organiser l’emprunt auprès des enfants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En fonction des estimations d’effectifs d’enfants arrivant sur la commune, une réunion organisée par la mairie se mettra en place au plus tard début juin pour appuyer, ou pas, une demande d’ouverture de classe, sachant que l’Education Nationale demeure l’instance décisionnelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il existe une commission cantine qui regroupe les représentants du service scolarité de la mairie et des autres services municipaux affiliés à la restauration collective, les directrices de crèche (Léognan et Saint-Selve), les directeurs des 4 écoles, le personnel municipal en charge de la préparation des repas, le prestataire  et les représentants de parents d’élèves. Elle se veut une instance de discussion autour du thème de la restauration collective dans son ensemble.

Suite à l’avis des parents d’élèves ainsi qu’à celui de certains enseignants, la mairie va réfléchir avec son personnel à une organisation différente du service de restauration.

 

 

 

 

M. Boulanger oppose un refus catégorique à cette demande.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La directrice, Madame Lagouarde, s’engage à écrire un mot de rappel des procédures quant à l’inscription des enfants à la garderie, à la cantine et au bus. Ce mot sera à faire passer dans les cahiers de liaison.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Projet à formaliser par les parents FCPE et proposition à soumettre à la mairie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand il y a dégradation du matériel, la directrice doit le signaler à la mairie et cette dernière s’engage en tenir compte voire à le remplacer sur un budget « hors dotation » car elle est consciente de cette « double » utilisation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La mairie, à la demande de la FCPE, propose de présenter son plan de travail en ce qui concerne les travaux à la fois d’entretien de l’école mais aussi le projet municipal en ce qui concerne plus globalement le groupe Jean Jaurès. Un rendez-vous doit être pris entre M. Boulanger et la FCPE.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

M. Dourthe, directeur des services techniques, a alerté

ERDF, propriétaire du

transformateur, à qui incombe l’entretien.

 

 

La haie serait plantée sur le domaine communal car la place côté château est insuffisante. Il faut désormais l’aval de M. Le Maire ; un rendez-vous doit être pris. L’équipe pédagogique se félicite de ce projet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Règlement à afficher dans le hall de l’école

 

 

 

 

 

Copyright © 2021 FCPE primaire de Léognan - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public